En profonde transformation,
le télétravail

« La vie, c’est le changement. Le travail, c’est le goût de changer les choses pour le mieux. » valorise Chantale Montpetit, présidente et fondatrice de l’Espace MÖICO. Après tout, il y a de bonnes choses à la crise sanitaire actuelle. Hé oui! Cette profonde évolution sociologique et économique amène les entreprises à transformer leurs façons de faire vers une approche plus humaine.

Au cœur de cette profonde transformation des modes de vie et de travail, c’est tout un système qui en a pris pour son rhume. Les tours et les bureaux indépendants sont désertés massivement, les événements et les discussions informelles dans les corridors tendent à disparaitre, tandis que les réunions, formations et communications virtuelles fracassent des records. Le travail dans un espace commercial a fait place au télétravail, jetant une douche froide sur les entreprises qui prônaient le présentéisme comme principale preuve d’efficacité.

Bien que la flexibilité, le bien-être et la collaboration ne sont pas un luxe, ces valeurs essentielles au bonheur des employés, collaborateurs et entrepreneurs sont devenues le nouveau standard pour attirer, impliquer et retenir autant les talents que les clients.

 

L’envers du décor

Par sécurité, au début de l’apparition de la COVID-19, une vague d’entreprises s’est adaptée à une nouvelle réalité, le travail à domicile. Le québécois moyen se retrouve du jour au lendemain chanceux d’avoir encore un boulot. Mais à quel prix? La moitié des entreprises québécoises ont choisi le télétravail ces temps-ci et, avouons-le, ça prend beaucoup de rigueur pour travailler seul, chez soi, rester concentré et motivé. Évidemment, ça ne convient pas à tout le monde. Connaissez-vous quelqu’un qui travaille à domicile ou vivez-vous vous-même cette réalité? Découvrons l’envers du décor auprès de cinq télétravailleurs québécois.

Samuel

Comptable

Le travail à domicile est obsolète.

Samuel travaillait sur la table de la cuisine qu’il devait dégager pour les repas, parfois au sous-sol pour échapper aux distractions causées par les enfants. Souvent, jours, soirs et weekends, ses clients qui se pointaient chez lui sans prévenir ou en urgence. Bonjour la vie privée!

Yannick

Avocat

Tout excité à l’idée de voir du monde!

Quand les rencontres d’équipes et les événements de réseautage étaient possibles, Yannick pouvait trouver de nouveaux clients. Aujourd’hui, il cherche le moyen de sortir de sa tanière, de changer le mal de place, de se faire connaitre, de sociabiliser. Par chance, les boutiques sont ouvertes. Il est tout excité à l’idée de voir du monde!

Julie

Traductrice

Il n’y a de quoi devenir fou, sauf que…

Julie aimait travailler à domicile. Maintenant que son conjoint s’est joint à elle pour une durée indéterminée, c’est comme vivre dans une boite de sardines. Elle rêve de tranquillité, tous les jours dérangée par la sublime voix de son conjoint au téléphone et en visioconférence.

Christine et Antoine

Télétravailleurs malgré tout

Les fameux grugeurs de temps et d’énergie.  🙁

Il y a aussi les télétravailleurs qui peinent à se lever le matin et qui, comme Christine, employée confinée à la maison, se terrent sous les draps avec l’ordinateur. Et ceux comme Antoine, gestionnaire de projets, qui sautent la pause ou le diner, ou travaillent tard le soir pour rattraper le temps. Les dossiers s’empilent… mauvaise connexion Internet…

Avant, tout le monde s’ignorait. C’est fou comment la distanciation sociale rapproche le monde! Toujours à chercher des occasions de voir du monde, heureux de saluer un inconnu, de jaser avec son voisin ou le gars qui attend en ligne au magasin…

Connaissez-vous les fameux « tout ce qui »? Tout ce qui déconcentre quand on travaille chez soi : les tâches ménagères, commissions, lectures et vidéos passionnantes, médias sociaux… Tout ce qui n’est ni urgent ni important, mais qui amène à procrastiner.

Une tonne de facteurs irritants et stressants qui peuvent affecter le moral et l’efficacité. N’est-ce pas?

Au début de la COVID-19, autant rester à domicile était plus sécurisant, autant aujourd’hui travailler en mode virtuel provoque une prise de conscience critique envers une nouvelle normalité qui rompt avec des besoins fondamentaux de l’être humain : créer de vraies relations de confiance, sentir qu’on fait partie d’une vraie équipe et trouver un vrai équilibre de vie.

Nous aurons beau dire que les technologies facilitent la vie, il n’y a rien de mieux qu’un vrai face à face pour réussir une entrevue d’embauche, former efficacement un nouvel employé, favoriser la discussion et la confiance lors d’un entretien, réaliser un projet…

LE SAVIEZ-VOUS?

Selon une étude menée par la firme Angus Reid publiée dans Les Affaires, en avril 2020, le télétravail mérite toute l’attention d’un grand nombre d’entreprises au Québec.

Espace_MOICO_Coworking_Collaboratif_Bureau_Poste_Travail_Salle_Reunion_Formation_Domiciliation_Affaires_Teletravail_Transport

Transport

51% des télétravailleurs québécois préféreraient travailler à distance « à long terme ». Tandis que 42% indiquent avoir « hâte » de retourner au bureau. Qui l’eut cru au début de 2020!

À bien y penser, ça se comprend. Près du ¼ des travailleurs perdait plus de 1h30 par jour en déplacement domicile-travail, en 2011, selon Statistique Canada. Jusqu’en 2020, en moyenne, c’est plus de 50 heures par année gaspillées dans le trafic vers Montréal.

Espace_MOICO_Coworking_Collaboratif_Bureau_Poste_Travail_Salle_Reunion_Formation_Domiciliation_Affaires_Teletravail_Heures-de-Travail

Heures de travail

52% des télétravailleurs québécois travaillent le même nombre d’heures qu’avant la pandémie. 18% travaillent plus d’heures. 30% reconnaissent qu’en vérité ils travaillent moins.

C’est possible que ceux qui travaillent plus de temps à la maison puissent avoir de la difficulté à décrocher après leur journée de travail, ou tentent de rattraper le temps perdu durant le jour.

Espace_MOICO_Coworking_Collaboratif_Bureau_Poste_Travail_Salle_Reunion_Formation_Domiciliation_Affaires_Teletravail_Qualite-de-travail

Qualité de travail

53% des télétravailleurs québécois affirment que leur nouveau mode de travail n’affecte en rien la qualité de leur travail. 23% disent que le télétravail a permis d’améliorer la qualité de leur travail.

Donc, la distanciation sociale affecte la qualité de travail du 1/4 des Québécois contraints au télétravail en raison de la COVID.

Espace_MOICO_Coworking_Collaboratif_Bureau_Poste_Travail_Salle_Reunion_Formation_Domiciliation_Affaires_Teletravail_Productivite

Productivité

40% des télétravailleurs québécois disent que leur productivité est demeurée inchangée et 29% croient l’avoir augmentée.

Pour 1 télétravailleur sur 3, la productivité est à la baisse (31%). Les principales raisons? 56% souffrent de l’absence de contacts véritables. 40% peinent à se concentrer en raison des distractions à la maison. 25% n’arrivent pas à prendre de pauses comme ils le devraient, ce qui les use.

La bonne nouvelle

Il existe des alternatives avantageuses

Si la COVID-19 a changé radicalement notre conception du travail de bureau, voyons aussi le bon côté des choses, elle a aussi permis aux entreprises de mettre l’humain au cœur de ses priorités. Car se lever avec motivation et se coucher avec satisfaction, c’est capital.

Pour sortir de chez soi et affronter à nouveau le monde du travail et les transports, les employés, collaborateurs et entrepreneurs exigent maintenant des choses différentes. Ils ont besoin de trouver de vraies raisons d’aller travailler : briser l’isolement, créer de véritables liens avec des pairs, s’entourer de pairs et collaborateurs pour être plus motivés, efficaces et productifs…

L’avènement du télétravail donne l’opportunité de découvrir des milieux de travail novateurs, plus conviviaux, accessibles et près des employés, collaborateurs et clients.

Les entreprises qui viennent dans un espace de travail collaboratif – coworking – sont rassurées parce qu’elles y retrouvent des règles sanitaires claires qu’elles respectent avec plaisir pour continuer de jouir d’un environnement sain et sécuritaire.

Elles y trouvent des services flexibles dont des bureaux privés, des postes de travail et des salles de réunion équipés d’Internet ultra rapide et d’un système de visioconférence.

L’expertise des espaces de coworking, c’est de s’occuper de l’environnement de travail. Bien que la pandémie amène son lot de défis, il y a beaucoup d’entreprises qui n’ont ni le temps ni le loisir de savoir comment s’occuper de sécurité. Pour les espaces de coworking, le mieux-être de leurs clients est le cœur de leur métier. Dès le début de la pandémie, les espaces de coworking ont rapidement mis en place des mesures de sécurité accrues pour garantir un niveau sanitaire très élevé.

Si le télétravail est une nouvelle réalité avec laquelle les entreprises doivent composer pour une durée indéterminée, ça peut faire du bien de briser l’isolement en accédant à un milieu sécurisant qui valorise le mieux-être comme levier de croissance personnelle et professionnelle.

De plus en plus convoités, les espaces de travail collaboratif – coworking – représentent une excellente alternative pour les entreprises qui veulent optimiser leur espace de travail, consolider des liens d’équipe, hausser la créativité, l’efficacité et la performance, agrandir leur réseau d’affaires, gagner en accessibilité et en flexibilité.

Vous voulez réussir à traverser la crise sanitaire avec succès? Pour savoir si ce mode de travail novateur vous convient, réservez dès maintenant une journée d’essai gratuite à l’Espace MÖICO!

Sources :

SCHMOUKER, Olivier. « Demain matin, tous télétravailleurs ? », Journal les affaires, 19 avril 2020. Étude menée par la firme de recherche Angus Reid. www.lesaffaires.com/blogues/olivier-schmouker/demain-matin-tous-teletravailleurs/617716?utm_source=facebook&utm_medium=Social&utm_content=14-05-2020&fbclid=IwAR3FMAQCNqhcGV4GVjAheD-xGM4SuoRxL4R1ILR83DveI1McP456Kt6G-Z4

LÉGER 360. « Sondage hebdomadaire sur la pandémie COVID-19 — 12 mai 2020 », 12 mai 2020. www.leger360.com/fr/sondages/sondage-hebdomadaire-sur-la-pandemie-de-la-covid-19-12-mai-2020

Statistique Canada, 2011, Le déplacement domicile-travail.

0 commentaires

Soyez informé en premier

Pour tout savoir sur les affaires, événements et formations qui pourraient vous intéresser